Interview de la violoncelliste Anne Gaurier

À propos de l'auteur : Stefan Joubert

Stefan Joubert est le directeur de l'Institut de Musique de Paris. Passionné par l'éducation musicale pour adultes, il croit qu'il n'est jamais trop tard pour commencer à apprendre un instrument de musique.

Stefan Joubert: Quel âge avez-vous et depuis combien de temps jouez-vous du violoncelle ?

Anne Gaurier: J’ai 42 ans et je joue du violoncelle depuis 33 ans.

Stefan Joubert: Quels sont vos premiers souvenirs autour de l’instrument et qu’est-ce qui vous a incité à commencer ?

Anne Gaurier: J’aimais entendre mes parents jouer en quatuor à la maison avec des amis. J’adorais me coucher dans l’étui de violoncelle de ma maman.

Stefan Joubert: Les premières années d’apprentissage du violoncelle ont-elles été difficiles ?

Anne Gaurier: Je m’intéressais surtout au sport. Les premières années étaient difficiles car je ne comprenais pas qu’il fallait travailler beaucoup et tous les jours.

Stefan Joubert: Quand avez-vous commencé à pratiquer plus sérieusement ?

Anne Gaurier: Lorsque j’étais au conservatoire à Paris vers mes 12 ans, je crois.

Stefan Joubert: Pouvez-vous me parler de Madame Cochet ? Qu’a-t-elle fait pour votre développement et votre pratique du violoncelle ?

Anne Gaurier : Elle était une excellente pédagogue. Elle m’a réellement appris à travailler l’instrument et devenir rigoureuse.

Stefan Joubert : Combien d’heures par jour avez-vous pratiqué lorsque vous avez commencé à prendre les choses plus au sérieux ?

Anne Gaurier : J’ai travaillé jusqu’à 9h par jour lorsque j’étais étudiante à Paris chez Philippe Muller car je n’avais plus d’école à suivre et pouvais y consacrer mes journées. Je mettais le réveil à 6h pour commencer à 7h.

Stefan Joubert : C’est louable !

Stefan Joubert : À l’Institut de Musique de Paris, nous sommes spécialisés dans l’enseignement de la musique aux adultes. Quels conseils donneriez-vous à un adulte qui débute le violoncelle ?

Anne Gaurier : De ne pas se décourager si le son met du temps à être agréable à écouter et toujours travailler dans la détente.

Stefan Joubert : Pensez-vous que tout le monde peut apprendre ?

Anne Gaurier : Bien évidemment.

Stefan Joubert : Quelle est votre philosophie d’enseignement ?

Anne Gaurier : Le plaisir, l’enthousiasme et la détente.

Stefan Joubert : Comment évaluez-vous les progrès de vos élèves ?

Anne Gaurier : En écoutant le son qui devient de plus en plus intéressant, et en voyant la dextérité évoluer.

Stefan Joubert: Comment aidez-vous les élèves à surmonter les difficultés ?

Anne Gaurier: J’aime leur trouver des façons de travailler comme s’ils jouaient à des jeux.

Stefan Joubert: C’est merveilleux ! C’est une excellente idée !

Stefan Joubert: Quelle est, selon vous, la chose la plus importante à savoir pour un étudiant en violoncelle ?

Anne Gaurier: Que sans étudier sérieusement et régulièrement, il n’y aura pas de progrès. Le professeur est là pour donner les clés de l’apprentissage et non pour les faire réussir une œuvre dès le premier cours.

Stefan Joubert: Comment aidez-vous un élève en début de formation à lire correctement les notes ?

Anne Gaurier: En faisant des jeux suivant leur âge bien évidemment.

Stefan Joubert: Merci !

Stefan Joubert: Quand avez-vous commencé à apprendre la viole de gambe ?

Anne Gaurier: Il y a 13 ans je crois.

Stefan Joubert: Qu’est-ce qui vous a incité à commencer ?

Anne Gaurier: L’écoute de musique baroque. Je ne connaissais absolument pas ce son magnifique que j’entendais.

Stefan Joubert: Comment maintenez-vous votre technique et vos capacités sur les deux instruments ?

Anne Gaurier: En travaillant régulièrement.

Stefan Joubert: L’enseignement de la viole de gambe est-il très différent de celui du violoncelle ?

Anne Gaurier: Le système d’enseignement est le même. Les instruments sont par contre très différents.

Stefan Joubert: Merci !

Stefan Joubert: Quels sont vos objectifs pour l’avenir de votre carrière musicale ?

Anne Gaurier: Enseigner à de plus en plus d’élèves et continuer ma carrière de musicienne d’orchestre pour le violoncelle et ma carrière solo ou musique de chambre en viole.

Stefan Joubert: Merci Anne pour votre temps.

Stefan Joubert: Une dernière question : quels conseils donneriez-vous à un violoncelliste adulte qui a des difficultés, qui a envie d’abandonner… que pouvez-vous lui dire pour l’encourager ?

Anne Gaurier: De se souvenir pour quelles raisons il a voulu débuter. En général, la réponse sera par amour de l’instrument.

A propos d’Anne Gaurier:
Anne Gaurier est une violoncelliste et gambiste française, spécialisée dans la musique baroque. Elle a étudié avec des musiciens renommés. Elle est également une pédagogue expérimentée et enseigne au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse. Elle se produit régulièrement en solo, en musique de chambre et avec des orchestres.

Partagez cet article!

La guitare

L’aspect technique et historique de la guitare est souvent délaissé par les guitaristes alors qu’ilme paraît essentiel de connaître les bases « théoriques » de l’instrument que l’on a choisi de [...]

Rejoignez l’académie de musique pour adultes la plus distinguée de Paris

Cours de musique réservés exclusivement aux adultes de tous âges et de tous niveaux

Titre

Aller en haut