Mes conseils à un adulte qui veut commencer la musique

À propos de l'auteur : Anne Gaurier

Anne Gaurier est une violoncelliste et gambiste française, spécialisée dans la musique baroque. Elle a étudié avec des musiciens renommés. Elle est également une pédagogue expérimentée et enseigne au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse. Elle se produit régulièrement en solo, en musique de chambre et avec des orchestres.

Les maîtres mots pour un adulte débutant en musique est “entrainement, patience et plaisir”. Pour un commençant, il est recommandé de pratiquer environ 30 minutes par jour, cinq fois par semaine.

Ne pratiquez pas pendant plusieurs heures une fois par semaine. Selon la science, 21 jours seraient suffisant pour faire de la pratique une habitude. La pratique régulière est très importante lorsque l’on apprend une nouvelle activité.

Il est aussi essentiel de trouver le moment qui vous conviendra le mieux dans la journée. Certaines personnes se sentent plus concentrées et ouvertes à l’apprentissage tôt le matin et d’autres préfèrent pratiquer en fin de journée en guise de moment de détente après le travail.

La patience vient avec l’âge et c’est un grand avantage pour les adultes. Il n’est pas utile de vouloir jouer tout de suite des morceaux du début à la fin en faisant des erreurs. Commencez par déchiffrer lentement une oeuvre, repérez les passages difficiles puis augmentez le tempo de jour en jour tranquillement.

N’ayez pas peur de faire des erreurs, c’est tout à fait normal et je dirais même “heureusement que vous en faites”. L’erreur est la source d’apprentissage numéro un.

Essayez de les identifier, éventuellement à l’aide d’un enregistreur car nous ne sommes pas forcément conscients de toutes les fautes commises lors de l’exécution d’une oeuvre (fausses notes, erreurs de rythme…).

J’aime trouver des méthodes de travail pour les passages techniquement difficiles qui deviennent ludiques pour l’élève.

Le travail ne doit pas devenir une corvée mais toujours rester un plaisir.

Il est aussi recommandé avant la pratique d’un instrument de définir le style de musique qui vous plaît : rock, pop, blues, classique…

Souvent les gens pensent qu’ils doivent apprendre la musique classique lorsqu’ils apprennent à jouer d’un instrument.

Si vous souhaitez apprendre la musique classique, il vous faudra apprendre à lire une partition, si vous préférez le blues, le jazz ou le rock vous vous orienterez vers l’apprentissage de la lecture d’une grille.

Nous ne demandons bien évidemment pas à un élève de passer des années à apprendre la théorie et le solfège, vous apprendrez les bases comme la lecture d’une clef ou deux pour les pianistes (clef de sol et clef de fa) ainsi que les rythmes simples tels que la ronde, la blanche et la noire.

Les bases des méthodes d’apprentissage permettent de se faire plaisir quasiment dès les premiers cours grâce aux chansons et airs familiers en évitant de ne se consacrer qu’aux gammes et exercices techniques.

Le reste viendra avec l’expérience encore une fois en s’armant de patience. Il est essentiel de ne pas être pressé dans l’apprentissage d’un instrument mais de commencer tranquillement en construisant des bases solides.

Il n’est pas conseillé non plus de comparer sa progression à celle d’un enfant car ils apprennent plus vite que les adultes.

Les adultes quant à eux ont les compétences et les capacités intellectuelles.

Comparez vous à vous-même de jour en jour et évaluez vos progrès.

En ce qui concerne la posture corporelle par laquelle vous commencerez, il n’est pas forcément très aisé pour tout le monde de trouver une position détendue dès le début en fonction de son corps, son caractère. C’est pour cela que j’aime dès les premiers cours parler de relaxation, méditation, yoga ou toute forme d’activité relaxante qui pourrait aider mes élèves à rester détendu.

Pour certaines personnes, ce sera une pensée constante au début, puis plus la pratique avancera, plus cela deviendra une habitude.

Pensez que la musique aide à se sentir bien dans son esprit comme le sport aide à se sentir bien dans son corps.

Lors de votre pratique, choisissez un endroit calme, si possible sans jeunes enfants ou éventuelles distractions autour de vous.

N’hésitez pas à vous servir une tasse de thé, tisane, café ou autre que vous pourrez siroter pendant la pratique.

J’aimerais parler d’un dernier point important concernant la possession de certains accessoires indispensables

Le métronome est je pense l’objet que n’importe quel musicien doit posséder car très important pour la rigueur et la base du rythme.

Puis le pupitre pour tous les instrumentistes autres que les pianistes. Accessoire très agréable afin de ne pas se tordre la nuque en posant sa partition sur un meuble peu adapté qui risquerait même de glisser.

Un accordeur pour les personnes qui ne savent pas encore s’accorder. Il est très important d’avoir un instrument très bien accordé afin de ne pas habituer l’oreille à des cordes à vides fausses dès le départ.

L’oreille se travaillera par la suite.

Un crayon de papier, une gomme et un carnet afin de prendre note de ses objectifs du jour ou de la semaine ainsi que la progression.

Pour les musiciens à cordes frottées tels que les violonistes, altistes, violoncellistes et contrebassistes, pensez à vous procurer une colophane et des cordes de rechange.

Il m’est arrivé de recevoir des coups de téléphone d’élèves paniqués un dimanche car leur corde avait cassé et qu’ils n’avaient pas encore acheté de corde de rechange.

Il est aussi très bon de noter son tempo de départ au début de la partition et de noter la progression de jour en jour.

Le dernier accessoire, certainement le plus important pour le bien-être corporel sera la chaise ou le tabouret.

Dès le premier cours vous apprendrez grâce à votre professeur à trouver la hauteur qui conviendra le mieux à votre corps.

Pensez à vous munir d’une très bonne assise chez vous lors de votre pratique journalière afin d’éviter toutes douleurs de dos.

Avant et après la pratique, prenez le temps de faire certains gestes d’étirements du dos, des bras et des doigts ainsi que des gestes de détente de la nuque et des épaules. Ce n’est malheureusement qu’une fois que la douleur apparaît que l’on y pense.

S’il vous plaît, n’oubliez jamais pourquoi vous avez choisi de faire de la musique, pourquoi vous avez choisi cet instrument et le plaisir que cela vous procure.

Ne vous découragez pas, certains jours seront plus difficiles que d’autres mais l’essentiel est l’amour de la musique.

La musique permet de s’évader et d’exprimer des émotions.

NE TARDEZ PAS ET COMMENCEZ MAINTENANT !

Partagez cet article!

ARTICLES SIMILAIRES

Rejoignez l’académie de musique pour adultes la plus distinguée de Paris

Cours de musique réservés exclusivement aux adultes de tous âges et de tous niveaux

Titre

Aller en haut